Un peu d'histoire

1975

Année internationale des femmes (ONU).

Les femmes réalisent que leur rôle (rester à la maison, être responsable des tâches ménagères, s’occuper des enfants, etc.) est défini par une société patriarcale.

1978

Le Centre de femmes de Pointe-Saint-Charles (Madame Prend Congé) ouvre ses portes! L’idée d’un tel centre est venue en constatant que les femmes avaient besoin de parler de leur quotidien, de briser l’isolement; chaque jour après avoir reconduit leurs enfants à l’école, elles restaient sur le trottoir pour jaser entre elles.

Les bailleurs de fonds contraignent le Centre d’ouvrir ses portes aux femmes… et aux hommes!

1979

Centraide verse une première subvention pour assurer le fonctionnement du Centre situé au coin des rues Charlevoix et Coleraine. On y organise plusieurs activités, la plupart orientées vers les échanges, les loisirs et l’accueil.

1980

Grâce à plusieurs collectes de fonds, des participantes parviennent à visiter d’un centre de femmes en France (Lille). En plus de créer de précieux liens, ce voyage enrichissant les inspire à poursuivre leur mission.

On crée une grande courtepointe commune symbolisant la force issue de l’union des femmes.

De concert avec plusieurs groupes du quartier, on organise la Journée internationale des femmes le 8 mars.

Le Centre devient un espace exclusivement pour les femmes. Il s’agrandit graduellement et forme un conseil d’administration; les participantes peuvent ainsi prendre leur Centre en mains.

1988

Mise sur pied d’une halte-garderie.

1988, 1991, 1993, 2001

Le Centre déménage plusieurs fois, et est encore contraint de le faire en 2016.

1995

Marche du pain et des roses. Les femmes prennent conscience de certaines inégalités et se mobilisent pour améliorer leur sort. 

1996

Ouverture de la Friperie MPC. Dans le cadre de son stage de fin d’études, Catherine Higgens, une étudiante en Gestion d’entreprise à l’UQAM, propose d’ouvrir une friperie pour financer les activités du centre tout en répondant à un besoin dans la population.